• Accueil
    • Info Pratique
      • Histoire des communes
        • Histoire de Brion

Histoire de Brion

 Histoire

Origine du nom : deux versions


* Brion viendrait de "brou", mot celtique signifiant "colline"
* Un romain du nom de "Brionnis" se serait insallé pour fonder un domaine

Histoire

Après le passage des Romains et des Francs, Brion devient au IXème siècle une "Chatellenie" et prospère au fil du temps, surtout après la construction d'une première digue sur la Loire au XIIème siècle.

Occupée de longues années par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, Brion devient pendant une quarantaine d'années propriété de Jeanne de Laval, épouse avisée de René d'Anjou (XVème siècle).

Puis Brion et l'Anjou, désormais rattachés au Royaume de France, connaissent les années noires des guerres de religion, de la misère et de la peste.

La Révolution amène l'espoir d'une meilleure gestion des denrées alimentaires. Mais les hommes sont mobilisés par la Convention : en réaction, les guerres de Vendée meurtrissent et divisent la région.

Au XIXème siècle, Brion, rattachée alors au Canton de Beaufort, échappe à deux reprises à l'invasion des prussiens. La vie de la commune s'organise : restauration de l'église, construction d'une mairie, d'une école de garçons, d'une route reliant Brion à Beaufort et d'une gare. Le phylloxera, en 1878, détruit les vignes de Brion et l'agriculture se développe alors sur tout le territoire.

La Première Guerre mondiale fera 64 victimes à Brion. La Seconde Guerre mondiale sera moins meurtrière, même si les troupes allemandes envahissent Brion pendant 10 mois.

Les années qui suivent voient Brion touchée par l'exode rural, perdant ainsi de nombreux emplois, commerces et habitants. Aujourd'hui, le phénomène s'inverse et entre les deux derniers recensements, on note une forte augmentation de la population.

La Mairie de Brion

En 1838, le Tertre a été creusé devant l'église, pour construire une mairie, l'école des garçons et le logement de l'instituteur. Les élus décident d'incorporer à la mairie un corps de garde, une prison au sous-sol et un logement pour le garde champêtre au premier étage.

Le corps de garde, dont le toit devient la terrasse de la mairie, servira longtemps pour abriter le matériel d'incendie.

En 1948, l'école a été fermée pour devenir une salle de cinéma puis une salle de réunion à l'usage des associations communales. Elle est devenue le 30 novembre 2007, la salle "Arthur Besnard", Maire de Brion de 1929 à 1959 et Chevalier de la Légion d'Honneur.

En 2001, début des travaux de construction d'un bâtiment additionnel, qui deviendre le futur secrétariat et rénovation intérieure de la totalité de la Mairie.

Données démographiques 


Population totale de du village : 1201 habitants (chiffre INSEE 1er janvier 2015, basé sur la population 2012)

Géographie 

Superficie de la commune est de 28.29km² 2828 hectares dont 90km de voirie communale

 

Coordonnées géographiques sexagésimales / GPS (WGS84):
Latitude: 47° 26' 30'' Nord
Longitude: 00° 09' 25'' Ouest
Coordonnées géographiques décimales :
Latitude: 47.444 degrés (47.444° Nord)
Longitude: -0.157 degrés (0.157° Ouest)

 

Les villes et villages proches de Brion sont :
Beaufort-en-Vallée (49)  à 4.28 km 

Fontaine-Guérin (49)  à 5.33 km 

Gée (49)  à 5.66 km

Chartrené (49)  à 5.78 km 

Cuon (49)  à 5.87 km